En route pour Dangalma

En route pour Dangalma

En route pour Dangalma

Le Sénégal, on a l'impression de le connaître! Vraiment?

Il se laisse découvrir au fil des jours et réserve bien des surprises.

De Paris, le vol est direct en 5h30. Il peut se faire avec une escale à Madrid, à Lisbonne, Alger ou Casablanca selon les compagnies quand on part de la province.

On arrive à Dangalma, à 100 km à l'Est de Dakar, par la route nationale très fréquentée qui mène à Touba.

On croise de gros camionsrapides avec leurs chargements improbables et sur le bas-côté, des petits chevaux qui tirent des charettes chargées de paysanes allant au marché. Les  enfants sont partout, devant, derrière, à vélo, à scooter, accrochés à leur mère pour les plus jeunes. Tout est mouvement, beauté des gestes et jeunesse des visages.

Nous sommes hébérgés par la commune, à 5 km de Dangalma, dans  un Centre National de Réadaptation, vide de patients dans l'attente de la nomination du médecin.

Centre national de réadaptation de Bambey
Centre national de réadaptation de Bambey
Centre national de réadaptation de Bambey
Centre national de réadaptation de Bambey

Continuez votre lecture