Newsletter Mai 2020

Newsletter Mai 2020

Informations Générales

                                                                Covid 19

Prise  par surprise par le nouveau coronavirus, la planète a été sidérée pendant de longues semaines. Les pays, voire même certains territoires d'un même pays ont été touchés différemment:  de quoi nous dérouter.

2ème vague possible, traitement, vaccins....les questions sont  nombreuses et nous attendons avec impatience les réponses des scientifiques.

L’application des consignes françaises et  de celles des pays de nos 3 destinations nous a contraints à suspendre toutes nos missions depuis la mi -mars.


Touchés nous aussi  par l’épidémie,  nous avons tenu à marquer notre solidarité avec les populations  et soignants locaux dans nos trois destinations  et l’appel au don mis en ligne sur notre site a été entendu.
                                                       Un grand Merci à tous les donateurs


Nous restons prêts à retourner sur le terrain dès que les conditions seront de nouveau réunies.

                                              Assemblée générale reportée au 3 octobre 2020

Les circonstances particulières de ce premier semestre 2020 ne nous ont pas permis de nous retrouver le 16 mai pour notre réunion annuelle.
Aussi, nous vous proposons une nouvelle date, le samedi 3 octobre à Paris, sous réserve de conditions sanitaires favorables. 

                                     

                                     Célébration des 20 ans de notre Association  décalée en 2021

En raison d’une visibilité limitée sur les mois à venir, l’incertitude plane sur les conditions de déplacements et d’accueil de nos correspondants et sur toute l’organisation de cet événement.
 Les membres du Conseil d’Administration ont donc décidé de reporter à l’année prochaine la manifestation prévue pour célébrer les 20 ans de l’Association.
                Nous espérons ainsi fêter comme il se doit cet anniversaire en 2021.
 

 

"Coronavirus 2019" : La vie au quotidien dans nos 3 destinations

Destination Laos

Nos derniers missionnés ont quitté Pakbeng  mi -mars et depuis plusieurs semaines la vie a pris un autre rythme pour nos  amis laotiens.

 Fermeture des frontières le 21 mars ,  mesures  de confinement, absence de touristes impactent considérablement la vie de tous les jours.

Deng, notre fidèle interprète,  nous  fait partager quelques moments de ses journées "pas comme les autres".

Wendy, qui manage   le " Mekong Elephant Park" nous a fait part de la situation difficile que traverse actuellement  ce magnifique endroit  bien connu des nos missionnés. 

 

Message de Deng en date du 21 Mai : 

"Les mesures de prévention  ont permis, pour le moment de limiter la propagation de l'épidémie.

 Tout est très calme: pas d'école, pas de fêtes,  pas de touristes.

Je me  rends chaque semaine au dispensaire pour effectuer les travaux d'entretien du matériel dentaire mais la salle d'attente est désespérément vide.

 Le Mékong parait s'être assoupi.

Depuis le 18 mai la  population locale  peut circuler sans masque, quelques enfants reprennent le chemin de l'école, les commerces  ouvrent   et les déplacements  entre provinces sont autorisées." 

A quand la réouverture des frontières extérieures  du pays et la reprise des vols entre la France et le Laos ?

 

 

 

Message de Wendy:

" Le " Mekong Elephant Park" n'est  pas épargné par la situation actuelle .

Pas de visiteurs pour contribuer  au développement du projet, pénurie  de nourriture et d'eau dans la fôret pour les éléphants en raison de la sécheresse qui sévit actuellement au Laos, cornacs qui vouent tout leur temps aux éléphants et ne peuvent plus retourner dans leur village et rendre visite à leur famille depuis plus d'un mois en raison du risque d'être mis en quarantaine.

Néanmoins le projet de reproduction des éléphantes  Mae Ping et Mae Bounma  est une précieuse motivation."

Pour en savoir plus rendez-vous sur 

https:youtu.be/RxGj9Wg2Des

 

 

 

 

Mékong assoupi
Mékong assoupi
cabinet dentaire confiné
cabinet dentaire confiné
cabinet médical désert
cabinet médical désert
Mékong assoupi
Mékong assoupi
cabinet dentaire confiné
cabinet dentaire confiné
cabinet médical désert
cabinet médical désert

Destination Mauritanie

Depuis début mars, le centre de soins  de Chinguetti  a un nouveau médecin chef :  le docteur Mohamedi JIDDOU.

Un premier contact a été pris afin de faire connaissance.
 
Dans l’ensemble du pays toutes les mesures de prévention contre le coronavirus 2019 sont prises. Au 24 mai 2020, 227 cas confirmés de Covid 19 ont été recensés avec 6 décès. 
 
Au centre de santé de Chinguetti, la sage -femme organise des séances de lavage de mains au savon pour les patientes venues en consultation prénatale. Les lits d’hospitalisation et les locaux sont désinfectés chaque jour à l’eau de Javel.
 
Des consignes sont affichées au centre et une sensibilisation sur les gestes barrières est effectuée à chaque consultation. Les questions des consultants sont nombreuses sur la protection, la transmission et la gravité de la maladie.


Les motifs de consultation les plus fréquents restent les conjonctivites, les caries dentaires, les infections cutanées et les teignes.


Alors que des cas de patients positifs au Covid-19 réapparaissent de façon inexpliquée et importante en Mauritanie, les soignants du centre de santé de Chinguetti viennent de réceptionner cartons d'eau de javel, de désinfectants et de savons achetés avec une partie du don Covid de l'Association.

Le médecin-chef, le dr Mohamedi JIDDOU, l'infirmier major Ali CAMARA et la sage-femme Khadija nous remercient au nom de la population de Chinguetti.
 

 

Destination Sénégal

22 Mai 2020 : C’est la fin du Ramadan, il a fait très chaud dans le Diourbel, la température a souvent dépassé les 40 °C, « les gens conjuguent le verbe fatiguer tout le jour » en attendant enfin l’Aïd –El-Fitr pour demain mais en famille et sans rassemblement extérieur. La consigne reste de prier chez soi, même si les mosquées commencent à ouvrir leurs portes, prudemment.


Le grand marché de Bambey -Sérère a rouvert, avec l’obligation pour tous de porter un masque. Les gendarmes aidés par des soldats veillent au respect de cette mesure barrière prioritaire, sous peine d’une amande de 3000 FCFA (4,5 €). Les gens peuvent reprendre leurs activités indispensables pour nourrir leurs familles au jour le jour. Ils acceptent assez facilement les contraintes qu’ils ont bien comprises. Le couvre-feu a été raccourci de 2 heures (de 21 h à 5 h)

Les sensibilisations sur le lavage des mains et le port du masque continuent au marché, dans les postes et cases de santé et même jusqu’au domicile des ménages où les étudiants sont impliqués. Le District de Bambey a effectué 2581 visites à domicile pour l’apprentissage des mesures barrières, faire connaitre la maladie, ses symptômes, sa transmission.


Les émissions de la radio communautaire sur la prévention de la maladie sont quotidiennes, animées alternativement par les Infirmiers chefs de poste, mais aussi par les membres des Comités de Développement Sanitaire et du Comité de Veille Sanitaire créé spécialement par la Mairie de Dangalma.


L’Université Alioune Diop de Bambey toute proche a missionné le Dr Montaga Dia, professeur en Santé Communautaire ainsi que le Pr Ousseynou Ka, Directeur de l’Unité de Formation et de Recherche Santé, pour  superviser  les actions  de riposte sur le terrain.

La commune de Dangalma fait face aux besoins les plus urgents.Le conseil de veille sanitaire a demandé au  Centre de Formation Professionnelle de s’investir dans la fabrication de masques en tissu grand public : 3600 masques ont déjà été livrés, 3000 autres sont en commande.
Les dons « Covid 19 » reçus par notre association soutiennent cette  action qui allie santé et éducation, mobilise la jeunesse locale tout en la professionnalisant 

Notons que dans ce pays où les couturiers sont traditionnellement des hommes, les élèves formés sont majoritairement des filles; un seul garçon est en 2ème année.


Le centre de réadaptation professionnelle de Bambey qui nous héberge lors de nos missions est réquisitionné pour y loger 44 patients de Dakar testés positifs mais asymptomatiques pendant la « quatorzaine » qui leur est imposée à distance de leurs familles.

Dans les postes et cases de santé, l’activité est ralentie : peu de patients consultent par peur d’attraper le Covid-19. Pourtant dans la zone, il n’y a pas de cas actuellement… 


Le dépistage de l’hypertension et du diabète continue tout doucement… malgré tout. 


 Nous avons eu la joie d’apprendre que 9 personnes mal voyantes dépistées en 2019 par le Dr Yves Caffin ,Ophtalmologue,  avaient été opérées de la cataracte avec succès à Bambey dans de très bonnes conditions techniques et pour un prix accessible (55 000 Fcfa soit 85€).


Après la phase de prévention et de limitation de l’épidémie, il s’agit maintenant

d’« apprendre à vivre avec le virus » …c’est un autre défi qui attend nos amis de Dangalma.
 

couturières au travail
couturières au travail
mesures de prévention
mesures de prévention
lavage des mains
lavage des mains
couturières au travail
couturières au travail
mesures de prévention
mesures de prévention
lavage des mains
lavage des mains

Articles suivants