Newsletter Juillet 2021

Newsletter Juillet 2021

Les Actualités du moment

Hommage à Daniel GILBERT

C'est avec une grande tristesse que nous vous informons de la disparition de Daniel GILBERT, survenue le 27 mai.  

  Fondateur en 2011 de l’association   « dglaos », c'est de façon tout à fait naturelle que, parallèlement à son soutien pour la construction d'écoles au Nord Laos, Daniel avait mis en place une logistique de prise en charge chirurgicale d'enfants porteurs de fente palatine.

Après un travail conjoint sur ce dossier médical, nous aurons à cœur de prolonger ses actions généreuses et bienveillantes.
 
 

Réception officielle à l'Ambassade de la RDP Lao en France

Son Excellence, Monsieur Yong CHANTHALANGSY a reçu les docteurs Claudine CHICAN et Chantal CHABRY le 26 mai à l’Ambassade du Laos à Paris.

Les actions menées par l’association depuis 2007 auprès des populations et des soignants sont bien connues de l‘ambassadeur qui apprécie l’investissement de tous les missionnés.

Il fera tout ce qui est en son pouvoir pour nous aider à retourner sur place.

La situation actuelle est, cependant, compliquée pour un retour immédiat au Laos.

Un document illustré présentant les actions déjà menées et les projets en cours de réalisation lui a été remis en fin d’entretien.
 

Rencontre d'un type nouveau: l' "Apéro Vision"

Faute de pouvoir se retrouver aisément, membres du Conseil d’Administration et chefs des différents projets de l’association ont trinqué, virtuellement, le 15 Juin en soirée, tout en partageant l’état des lieux des projets en cours.

Garder le contact,  en dépit des difficultés actuelles, est primordial.

Les chefs de projets préparent le retour sur place.

Chinguetti attend avec impatience chirurgiens-dentistes et ophtalmologistes,

A Pakbeng missions médicales et dentaires ne manqueront pas de travail.

Les étudiants en médecine sont nombreux à postuler pour venir en stage.

A Dangalma la prochaine mission pourra mesurer l'avancement du dépistage du diabète.  

Les prévisions  d'approvisionnement en médicaments, d'acheminement des produits et du matériel d'équipement s'affinent  progressivement.

Attention: Modification de date: l'Assemblée Générale se tiendra Le Samedi 16 Octobre 2021 à Paris

Destination Laos

Point Covid

Deng nous a informés d’un premier cas détecté à Pakbeng le 22 Avril.


 Des zones de différentes couleurs ont été instituées en fonction du nombre de patients détectés dans les grandes villes.


 Le pays est toujours fermé aux arrivées extérieures.
 
Nous continuons à fournir du petit matériel consommable à l'hôpital qui a sollicité des boites de gants pour aider à la réalisation de la vaccination contre le corona virus.

 

Une grande nouvelle

 Le Mekong Elephant Park nous a fait part d'une grande et belle nouvelle.

Grâce à un travail  et une motivation sans relâche de Wendy et de son équipe, Mae Ping, la plus jeune  éléphante du  park est enceinte.

Elle accouchera à l'été 2022....

Elle attend peut-être les équipes de "Bien Naître au NO du Laos" .....

 

Pour suivre l'aventure : 

Instagram: https://www.instagram.com/mekong_elephant_park/
Facebook:   https://www.facebook.com/mekongelephantpark

 

Destination Mauritanie

La covid vue de l'intérieur

On dénombre peu de cas sur cette 3ème vague (3 cas à Chinguetti) ou sinon des tableaux cliniques moins importants.

La vaccination a débuté pour les plus de 40 ans.

Ceci dit, la fermeture internationale des frontières a entrainé une misère sociale et une paupérisation de la population de l’Adrar déjà défavorisée. 

Le tourisme reprend peu à peu dans la ville ancienne avec des touristes venus de Nouakchott.

La guetna, fête des dattes, va bientôt commencer et la vie reprend son cours petit à petit.

La construction de la nouvelle maternité est terminée.
Le don prévu  d’un incubateur pour nouveaux-nés semble bien à propos.
 

 

 

Destination Sénégal

Les acteurs locaux sont à la manoeuvre

Nous devons toujours patienter pour retourner à Dangalma , les contraintes sanitaires sont encore fortes, n’autorisant pas les Français à entrer au Sénégal, à ce jour.


 Mais les choses avancent sur place, les infirmiers chefs de poste prenant le projet à bras le corps, en particulier Bour Dali Diouf, responsable du plus gros des trois postes de santé.


Ndiamé Dieng, le brillant secrétaire municipal, est toujours un intermédiaire formidable, trouvant des solutions à tous les problèmes pratiques, facilitant la compréhension mutuelle avec compétence et bienveillance.


Les visio-conférences mensuelles avec eux tous nous permettent de prendre le pouls du projet : ambiance sympathique, confiante, les soignants sont prêts à s’impliquer davantage à chaque sollicitation concrète. Ils ont plein d’idées à mettre en place.

Le Comité de Développement Sanitaire de Bambey a accepté de nous procurer le matériel nécessaire au meilleur prix, preuve de l’intérêt porté à ce projet activement soutenu par le Dr Amouyacar Dionne, Médecin-chef adjointe du District sanitaire.


Les cahiers de recueil des données sont repris et remplis dans les règles de l’art, condition sine qua non pour obtenir un dédommagement symbolique du bon travail effectué. La prochaine mission s’occupera de ce point déjà acté.

La population reste partie prenante et intéressée par le dépistage de l’hypertension artérielle et du diabète. Elle se présente volontiers sans réticence particulière en comprenant les enjeux.

Les émissions spécifiques de radio communautaire sont envisagées une fois par mois pour la sensibilisation face à ces maladies chroniques, la préparation pouvant se faire en binôme franco-sénégalais si besoin.


Le 3 Juillet, Bour Dali, en lien avec une association de jeunes bénévoles de Dangalma, coordonne une action de promotion du dépistage dans les villages et hameaux éloignés.


En conclusion, la distanciation intercontinentale imposée par la pandémie incite les professionnels de santé sur place à s’autonomiser et à prendre des initiatives, ce qui est bien le but ultime du projet : donner une impulsion, proposer des outils puis laisser aux mains des communautés locales leur « santé par tous et pour tous ».

Articles suivants