Mission dentaire à Pakbeng

Mission dentaire à Pakbeng

Une première mission réussie

Pour la première mission de l'année 2020 et pour le première fois pour eux au Laos, Jacques BERT, chirurgien -dentiste en région parisienne, et  son épouse Christine BERT, médecin généraliste, ont  mis leurs compétences  au service des populations du  district de Pakbeng, au dispensaire et dans 4 villages.

Pour Jacques BERT c'est 250 actes et soins au dispensaire et 144 consultations dentaires dans les villages  qui ont pu être pratiqués.

Grâce à une bonne synchronisation entre les deux praticiens, nombreux sont les patients qui ont bénéficié de leurs soins éclairés.

Une mission parfaitement accomplie et des dates déja retenues pour 2021. 

Un missionné de la première heure

Le docteur Michel DIOTEL , membre de l'association  depuis 2012,  était sur place début Février.

Assisté  au dispensaire par Manuvan, infirmière  et Deng pour les indispensables traductions, il a constaté qu'une majorité des 90 patients étaient des primo consultants.

 Au cours des trois visites dans les villages  136 enfants ont eu un dépistage de caries dentaires.

Constat satisfaisant dans les villages de Ngone et Ping mais taux de caries élevé à Houaï Thom.

Une épicerie  avec sodas,  bonbons ...est installée dans ce village situé au bord du Mékong:   Faut-il faire un lien ?

 

 

 

Un infatigable missionné

Début Mars c'est le docteur Didier CALVEZ qui prenait le relais.

Il a alterné consultations au dispensaire et visites de 3 villages.

 Ayant participé en février 2019 à une première  campagne de dépistage  du diabète menée par l'association à Pakbeng, il est très attentif aux problèmes dentaires présents au cours de l'évolution de cette pathologie. 

Soins et conseils  d'hygiène bucco- dentaires ont été délivrés aux patients concernés.

Le dépistage des caries dentaires chez les enfants dans les villages  a permis d'examiner 100 enfants.

A la fin de sa mission, mi-mars, ce voyageur infatigable, parti en mission au Sénégal en  2018, en Mauritanie en 2019, et programmé à Pakbeng en octobre 2020, a eu des difficultés à regagner la France, en raison des perturbations du trafic aérien pour cause d'épidémie à Coronavirus.

Passé par Doa il a  pu rejoindre la Bretagne tandis que les drs Pierre et Michèle MONEGER, généralistes en mission en mars à Pakbeng ont dû  passer par Moscou.

 

Articles suivants