Actualités Sénégal

Actualités Sénégal

Mutilations génitales féminines et mariages d'enfants

Le premier sommet africain consacré aux mutilations génitales féminines et au mariage d'enfants s'est tenu à Dakar du 16 au 18 Juin 2019.

Il a été co-présidé par les Présidents de la République Macky Sall (  Sénégal ) et Adama Barrow ( Gambie ) en partenariat avec l' ONG gambienne "Safe Hands for Girls" fondée en 2013 par Jaha Dukureh.

Le rapport publié par l'Unicef, en 2016, a montré que plus de 200 millions de filles continuent de subir les mutilations génitales féminines ( Mgf) dans le monde et surtout en Afrique même si, de nos jours, la tendance est à la baisse. Parallèlement, chaque année, plus de 12 milions de filles sont mariées de force avant 18 ans.

Plus de 500 membres d' ONG, d'associations de victimes, d'institutions internationales et de responsables gouvernementaux originaires de 25 pays, majoritairement africains, y ont participé et travaillé sur le thème:

" Renforcer le pont entre l'Afrique et le reste du monde pour accélérer la tolérance zéro aux mutilations génitales féminines et au mariage d'enfants, un des axes majeurs des Objectifs de développement durable( ODD)".

A l'issue de ce colloque, l'université Al-Azhar, basée au Caire, a prononcé une fatwa historique contre les mariages précoces, fixant à 18 ans " l'âge  minimum de maturité pour les filles et les garçons".

L'ouverture de ce sommet le 16 juin a aussi marqué la célébration de" la journée internationale de l'enfant africain". FG

Jaha Dukureh est la fondatrice de l'ONG " Save Hands for Girls". La gambienne se bat pour faire ibnterdire les mutilations génitales féminines dans le monde  à l'horizon 2030.

Depuis février 2018 elle est Ambassadrice régionale de l'ONU "  Femmes d'Afrique"

 

Articles suivants